Nouvel “assaut massif” d’immigrants contre la frontière à Melilla

http://www.aufaitmaroc.com/actualites/maroc/2013/7/9/nouvel-assaut-massif-dimmigrants-contre-la-frontiere-a-melilla_214143.html#.Ud1UXvm1Ebs

Une centaine d’immigrants subsahariens ont lancé mardi un “assaut massif” contre la frontière grillagée qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla, et environ 40 sont parvenus à entrer en Espagne, selon les autorités locales.

“Environ 40 immigrants d’origine subsaharienne sont parvenus à entrer ce matin à Melilla, après avoir lancé un assaut massif contre la frontière grillagée, auquel a participé un groupe d’environ 100 immigrants”, explique la préfecture de Melilla dans un communiqué.

Les immigrants “se cachaient dans un bois du côté marocain” lorsqu’ils ont lancé “un assaut massif et coordonné” vers 08h20 GMT mardi, poursuit-elle. Certains sont entrés jusque dans l’enceinte de l’aéroport de Melilla, où ils ont été rattrapés par des agents de la Garde civile, “sans que cela n’altère l’activité normale de notre aéroport”, ajoute la préfecture.

Cinq gardes civils ont été blessés pendant cette opération, “aucun gravement en principe”, ajoute le communiqué.

Des groupes de migrants venus d’Afrique subsaharienne lancent régulièrement des assauts contre la frontière à Melilla, espérant pénétrer sur le territoire européen.

Ces tentatives donnent parfois lieu à des incidents faisant des blessés, comme le 11 mars, lorsqu’une cinquantaine de migrants originaires d’Afrique subsaharienne avaient réussi à franchir la barrière à Melilla. 25 personnes avaient été blessées, dont un Camerounais âgé de 30 ans, mort de ses blessures le 18 mars à l’hôpital au Maroc, d’après l’Association marocaine des droits humains (AMDH).

Le préfet de Melilla, Abdelmalik El Barkani, avait souligné en mai dernier la difficulté pour les autorités espagnoles de répondre à la forte pression migratoire aux portes des enclaves, le flux de l’immigration clandestine en provenance d’Afrique s’étant déplacé depuis la fin des années 2000, après avoir utilisé la voie maritime vers l’archipel des Canaries, à l’ouest du Maroc.

“Différentes circonstances ces derniers mois et ces dernières années, comme la situation au Sahel et dans les pays arabes, de même que la lutte contre l’immigration à travers l’Atlantique vers l’Espagne, ont modifié les flux”, avait-il expliqué.

aufait/AFP

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s