Des dangers des frontières : Update 1/07/2015

Malgré une répression « renforcée » beaucoup de personnes essaient d’atteindre l’ Europe à partir du Maroc , caché(e)s dans des voitures, tentant d’escalader les grillages à Ceuta ou Melilla, ou par bateau (Depuis 2015 71 pateras avec 1260 migrants arrivés en Andalousie).

Ces tentatives de passage amènent parfois des drames humains, des blessés graves ou des disparitions qui souvent ne sont pas rapportés par les mainstreammedia ou par les autorités. Ainsi il n’est pas rare que certains nous alerte sur la disparition d’un migrant lors d’une tentative de passage. Des recherches avancées restent souvent vaines!
La répression organisée par le Maroc en collaboration avec l’Espagne et financée par l’Europe s’étend aux frontières par une militarisation importante,par des véritables rafles dans les forêts où les migrant(e)s se refugent, dans les Soukh et dans les villes où les migrant(e)s vivent.

Les traversées
Depuis quelques mois les traversées du détroit de Gibraltar deviennent de plus en plus difficile pour les personnes qui tentent leur chance pour rejoindre l’Europe :

  • 4 bateaux sur 5 sont “récupérés” par la maritime marocaine vers le Maroc. Il semble que la marine marocaine est de plus en plus active dans la détection de zodiacs en provenance du Maroc, bénéficiant de leurs propres systèmes de surveillance et d’informations capitales des autorités espagnoles sur la présence de ces bateaux dans la mer méditerranée.
    Par exemple, le commandant Vicente Corral, membre du commandement des opérations du personnel de la Garde civile a souligné “la coopération entre tous les acteurs opérant dans la mer” comme la clé de la lutte contre les réseaux de trafic de drogue et l’immigration. Il a même rejoint les “entreprises de transport” de collaborer avec les forces de sécurité pour leur présence continue dans la mer.
    A se demander si cela reste toujours des “opérations de sauvetage” ou plutôt des “refoulements”
  • Les conditions de traversée deviennent de plus en plus difficile pour les migrant(e)s. Il faut trouver des routes moins surveillées par la marine marocaine mais plus dangereuses, les moyens techniques sont limités par manque de matériel, et ils/elles ne peuvent prévenir des ONG ou des organismes officielles de leur traversée que si ils/elles sont en réels dangers, de peur de voir la marine marocaine venir les arrêté(e)s. Suite à cette nouvelle organisation des forces répressives Marocaines et Espagnols, des gens se jettent dans l’eau dès qu’ils/elles sont proches du Salvamento Maritimo, pour forcer le sauvetage et ne pas être refoulé(e)s par les Marocains.
    Video : https://www.youtube.com/watch?v=YUlacakkZVU&feature=youtu.be
    Info : http://watchthemed.net/reports/view/157and http://watchthemed.net/reports/view/160
  • Une embarcation signalé en mer avec 22 occupant(e)s aurait “disparues” .
  • Deux sénégalais sont mort noyés ce 27/06 sur un zodiace interceptée par la marine marocaine à Tanger

Les rafles
Les camps de fortune où les migrant(e)s vivent près des frontières sont à nouveau raflés par la police marocaine: les affaires personnelles des migrant(e)s sont détruites et certain(e)s d’entre eux sont arrêté(e)s et déporté(e)s vers des villes plus au Sud du Maroc loin des frontières.

Le 21/06 une rafle a eu lieu dans la forêt de Zoutya (Nador/melilla) : les affaires personnels des migrant(e)s ont été détruites et 15 migrant(e)s ont été déporté(e)s vers Casablanca

Le 25/06 une rafle dans la forêt de Bolingo (Nador/Melilla) : 38 personnes ont été arretées et déportées vers Fès et Meknès

Le 26/06 rafle dans le souk de Selouane (Nador) : 11 migrants ont été arrêtés , certains avec des documents de résidence. Certain(e)s ont réussi(e)s à s’ enfuir.

Le 26/06 vers 13h près de 30 autres migrant(e)s ont été refoulés à bord d’un bus vers l’intérieur du Maroc selon la AMDH.

Le 27/06 Nador: Un bateau avec 25 personnes (4 femmes dont une enceinte et 2 bébés) a été intercepté par la Marine Marocaine. Ils /elles ont été arreté(e)s en plus de 12 autres migrants, tous déporté(e)s vers Fes et Meknes

Cassiago (Ceuta) :

Les migrant(e)s à Cassiago nous rapportent que la police vient à Cassiago au moins une fois par semaine, arrêtant parfois certain(e)s d’entre eux et détruisant leurs affaires.

Suite à ces arrestations et ces éloignements les camps sont désorganisés empêchant de nouvelles tentatives de traversée et les personnes refoulées devant reprendre leur voyage vers le Nord pour à nouveau rejoindre les forêts et participer à une nouvelle organisation des passages. Il n’existe en effet pour eux aucunes alternatives, ni retour au pays, ni une régularisation au Maroc.

Boukhalef

Depuis le début du Ramadan, des groupes de Marocains harcèlent les migrants Subsahariens: https://beatingborders.wordpress.com/2015/06/25/confrontations-in-boukhalef-tangier-24062015/. Il y avait plusieurs manifestations des habitants marocains contre la présence des migrants

Vidéo tourné par un migrant ici

Les violences ont repris ce 28/06 suite à un sit-in et s’intensifient avec l’intervention de l’état. Avant, la police ne faisait rien quand on les appelait pour empêcher l’expulsion violente de quelques maisons des migrants, maintenant il semble que les autorités poursuivent leur politique d’intimidation des migrants aux frontières: Sans proposer aucune autre solution, la wilaya de Tangier compte restituer les appartements squattés à leurs “propriétaires”, effectivement jetant les migrants dans la rue.

Au même temps, le proces de Charles, un jeune sénégalais qui a été tué l’année dernière dans des affrontements similaires, a été reporté encore une fois. Jusqu’à maintenant, il n’y a pas de justice pour lui et d’autres victimes des meurtres racistes à Boukhalef.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s