Securité en mer

Maroc – Espagne

Cette notice d’information s’adresse aux gens qui envisagent de traverser la mer entre le Maroc et l’Espagne.

Ce document ne vise pas à dissuader ni à encourager la traversée, mais plutôt à fournir des informations objectives et à proposer un échange d’expériences sur les risques, les droits et les mesures de sécurité minimales à prendre en mer.

 

Contacts d’urgence

Salvamento Marítimo (Espagne):         (+34) 900 202 202, (+34) 917 55 9 133, (+34) 956684740

(espagnol et anglais)

Morocco Marine Rescue Organization:   (+ 212) 537 625 877 (arab, francais et anglais)

 

SI VOUS DÉCIDEZ DE PARTIR, LISEZ CECI :

De nombreuses embarcations coulent à peine parties : ce sont souvent les moins chères et elles sont en mauvais état. D’autres chavirent à cause du mauvais temps ou parce que c’est la panique à bord. D’autres perdent leur direction ou se retrouvent à court de carburant et dérivent pendant des jours ou des semaines, leurs passagers mourant lentement de faim ou de soif. Parfois, même lorsqu’ils ont été appelés, les secours ne trouvent pas les embarcations fautes de clarté dans la communication. Souvent, les autres bateaux en mer n’assistent pas les migrants en détresse même s’ils les voient. Les informations suivantes ne rendront pas la traversée sûre. Et dans les situations que vous allez rencontrer, vous ne pourrez peut-être pas suivre les conseils proposés, mais cela vous donne une idée de ce à quoi il faut vous attendre et de comment vous y préparez, et cela peut sauver votre vie.

 

ACHETEZ UN GILET DE SAUVETAGE ET DES VIVRES

  • Vérifiez qu’il y a assez de gilets de sauvetage pour tous ! Un gilet de sauvetage de qualité ou au moins une vessie (chambre à air), votre vie en vaut la peine ! Portez-le dès que votre bateau démarre et gardez le tout le temps de la traversée.
  • Prenez avec vous un sac à dos contenant un maximum d’eau et de nourriture (telle que des biscottes, des conserves, dattes et chocolate marruja). Emballez le tout dans des sacs plastiques résistant à l’eau. Prenez également tout cela avec vous si vous choisissez la route courte pour Tarifa, car il est possible que les garde-côtes ne vous trouvent pas immédiatement !
  • Portez plusieurs épaisseurs de vêtements adaptés à la saison, mais n’oubliez pas de prendre des vêtements chauds et une veste imperméable. Portez toujours un chapeau ainsi que des lunettes de soleil pour éviter la déshydratation.
  • Prenez des médicaments contre le mal de mer.
  • Il est possible que vous n’ayez que très peu de temps pour vous préparer avant le signal de départ, il faudra donc essayer d’avoir votre équipement aussi prêt que possible tout le temps avec vous (un petit sac à dos avec ce dont vous avez besoin).

 

ASSUREZ-VOUS QUE LE MATÉRIEL DE SECOURS FONCTIONNE

  • Prenez plusieurs seaux d’eau ou, pour les plus grands bateaux, une pompe en cas d’entrée d’eau.
  • Vérifiez qu’il y a bien des signaux de détresse à bord ! Le code de navigation prévoit des signaux rouge et orange. À défaut, n’importe quoi qui permette d’attirer l’attention peut être utile ; des sifflets, des sacs en plastique, des flashs de téléphones ou d’appareils photos, etc.

 

ASSUREZ-VOUS QUE L’ÉQUIPEMENT DE NAVIGATION ET DE COMMUNICATION FONCTIONNE

  • Un GPS serait le moyen le plus efficace pour vous localiser et vous sauver. Entre Tanger et Tarifa vous pouvez utiliser un smartphone avec l,application GPS. Pour la route entre Nador et Almería vous aurez besoin d´un télephone satellite. Vérifiez que vous avez des batteries rechargées et des batteries de réserve. Vérifiez que quelqu’un à bord sait comment s’en servir (ou bien apprenez vous-même à vous en servir) pour déterminer votre position avec le téléphone satellite (voir ci-dessous). Une boussole peut également être utile, pour garder le cap.
  • Evitez d´utiliser votre téléphone si vous n´en avez pas vraiment besoin!
  • Si vous partez en bateau avec un capitaine, il est possible qu’il essaye de prendre votre téléphone. Essayez de négocier avec lui la possibilité de le garder mais en enlevant la batterie.
  • Si vous faite le voyage avec un petit bateau (ce qui est probable si vous choisissez la route courte de Tanger à Tarifa), vous devez protéger votre téléphone de l’eau de mer, en l’éteignant et en l’emballant dans un sac plastique résistant à l’eau. Tout en vous assurant que vous pouvez l´utiliser durant le voyage.
  • Votre téléphone portable doit être bien rechargé et avec suffisamment de crédits pour appeler plusieurs numéros à l’étranger. Utiliser une carte Maroc Telecom ou Vodafone Espagne car ils fonctionnent mieux en mer, mais entre Nador et Almería vous aurez besoin d´un téléphone satellite.
  • Prenez avec vous les numéros d’urgence indiqués dans cette notice d’information!
  • Prenez avec vous les numéros d’amis et de relations au Maroc et/ou en Europe, et informez-les à l’avance de votre départ pour qu’ils puissent appeler les secours si vous ne donnez aucun signe de vie.

 

VÉRIFIER LA MÉTÉO AU POINT DE DÉPART ET D’ARRIVÉE

  • Vérifier que la météo est bonne pour les 3 prochains jours au point de départ et au point d’arrivée, consultez sur internet (METEOCONSULT.COM >> METEO CONSULT MARINE), ou en téléchargeant l’application METEO CONSULT MARINE sur votre téléphone. Prenez le temps de vous familiariser avec ça!

 

NE MONTEZ PAS DANS UNE EMBARCATION EN MAUVAIS ÉTAT OU SURCHARGÉE

  • Demandez à voir le bateau avant le voyage! Essayez-le!
  • Apportez une pompe pour gonfler le bateau
  • Vérifiez que la coque en bois ou gonflable (en caoutchouc) soit neuve ou en bon état: pas de trous, de parties déchirées ou dégonflées! Si vous devez porter le bateau jusqu’à la mer, méfiez-vous des épines : utilisez une couverture pour protéger la coque ! Si le bateau est en mauvais état, vous mettez immédiatement votre vie en danger !
  • Vérifiez pour combien de personnes le bateau est prévu. Un bateau surchargé multiplie les risques de naufrage !
  • Vérifiez s’il y a suffisamment de carburant pour effectuer deux fois le trajet prévu ! Vérifez s’il y a assez de pagaies, et si celles-ci sont en bon état, et si les gens qui tiennent les pagaies ont de l’expérience et de la force.

Ne consommez pas d’alcool ni aucune sorte de drogue !

 

EN MER

PRÉCAUTIONS PENDANT LE VOYAGE

  • Essayez de tenir un « journal de bord » de votre voyage, en écrivant ou en photographiant/filmant tout ce qui arrive, l’heure, la position GPS. Ceci pour vous aider à vous orienter. Observez la mer autour de vous pour éviter les collisions !
  • Portez toujours un chapeau, protégez-vous du froid, essayez de garder vos vêtements aussi secs que possible.
  • Mangez peu, juste assez pour ne pas avoir faim. Buvez peu mais régulièrement. Ne buvez jamais d’eau de mer !
  • En cas de mauvais temps, accrochez-vous à des cordes ou tout autre élément fixe du bateau. Faites tout ce que vous pouvez pour garder l’équilibre !
  • Gardez une attitude positive et calme. Évitez les conflits à tout prix ! Toute réaction brusque et tout geste de panique peut vous mettre en danger : des personnes peuvent tomber à l’eau et le bateau peut chavirer.

 

EN CAS DE DANGER, SIGNALEZ QUE VOUS ÊTES EN DÉTRESSE !

Si vous êtes en danger imminent (par exemple si la mer est trop forte, si vous êtes en panne ou perdu, si une personne est tombée par-dessus bord), appelez immédiatement tout les numéros de secours que vous avez. Quelque soit votre nationalité ou statut juridique, le secours de personnes en détresse en mer est une obligation inconditionnelle des capitaines de tout bateau à proximité ainsi que des états côtiers.

Si vous voyez d’autres bateaux ou avions à proximité, signalez-vous et demandez de l’aide par tous les moyens disponibles : en les contactant par radio VHF si vous en avez une (lancez un appel de détresse « Mayday » ainsi que votre position GPS sur le canal radiophonique 16) ; en envoyant une fusée de détresse ; en agitant des vêtements; en hurlant ; en sifflant ; en utilisant les flashs de vos téléphones portables/ appareils électroniques.

 

Contacts d’urgence

Salvamento Marítimo (Espagne):   (+34) 900 202 202, (+34) 917 55 9 133, (+34) 956684740

                                                           (espagnol et anglais)

Morocco Marine Rescue Organization:      (+ 212) 537 625 877 (arab, francais et anglais)

Croix Rouge (Espagne):                              (+34) 901222222

 

Trouvez quelqu’un qui parle leur langue ou l’anglais. Restez calme. Indiquez-leur que vous êtes en détresse ainsi que : votre position GPS, le nombre, la nationalité et la condition des passagers, le nombre d’hommes, de femmes et d’enfants, le type, la taille et la condition du bateau (prend-t-il l’eau ? Le moteur fonctionne-t-il ?). Pour obtenir votre position avec un téléphone satellite Thuraya, appuyez sur : MENU > GPS MANAGER > CURRENT POSITION.

– Si vos batteries et votre crédit le permettent, contactez également vos proches/contacts en Europe ou au Maroc.

Lorsque les secours arrivent : RESTEZ CALME !

Lorsqu’un autre bateau vous porte secours, restez assis et ne faites pas de gestes brusques dans le bateau, cela risque de faire chavirer le bateau. Si vous souhaitez demander asile, exprimez-le clairement. La capitaine qui vous porte secours est obligé de s’assurer que vous ayez accès à une procédure d’asile si vous le demandez et de vous débarquer dans un port sûr d’un pays dans lequel vous ne serez pas menacé.

Si vous êtes intercepté, rendez vous sans résistance même si c´est la marine royale marocaine.

 

PERSONNE À L’EAU OU NAUFRAGE

  • Si une personne tombe à l’eau, arrêtez immédiatement le bateau. Ne la quittez pas des yeux jusqu’à ce qu’elle ait pu être récupérée ! Jetez une bouée, un gilet de sauvetage ou un objet flottant à sa proximité dès que possible. Faites ce que vous pouvez sans risquer votre propre vie.
  • Une personne seule à l’eau munie d’un gilet de sauvetage devrait se mettre en position foetale. Sans gilet, flottez sur le dos.
  • Plusieurs personnes à l’eau munies d’un gilet de sauvetage devraient s’accrocher l’une à l’autre pour se stabiliser et se réchauffer.
  • Sans gilet, elles flottent sur le dos en s’accrochant l’une à l’autre.
  • Lorsque la personne a été ramenée à bord du bateau, enlevez ses habits, séchez-la d’une couverture. Si elle a cesser de respirer, soufflez dans sa bouche et pratiquer le massage cardiaque.
  • Si le bateau entier a chaviré, tentez de vous y accrocher ou de vous accrocher aux morceaux qui flottent.

 

UNE FOIS À TERRE

 Demander l’asile

Vous avez franchi irrégulièrement une frontière et vous êtes dans l’illégalité, mais la convention de Genève de 1951 dit que vous avez le droit de demander l´asile si vous craignez d´être persécuté à cause de votre race, religion, nationalité, appartenance à un certain groupe social ou vos opinions politiques. Vous pouvez aussi demander l´asile même si vous ne faites pas partie de l´une de ces catégories .Pour faire une demande d’asile (« asilo ») en Espagne, vous devez vous rendre à un poste de police ou au bureau de l’immigration (oficina de extranjería), et insister sur votre droit d’asile. Vous pouvez aussi demander à être mis en contact avec des organisations compétentes pour vous aider et vous conseiller :

CEAR (Comisión Española de Ayuda al Refugiado) commission espagnole d’aide aux demandeurs d’asile : (+34) 91 598 05 35 (Madrid), Tel: (+34) 952 601 321 (Málaga/Andalucía)

UNHCR Espagne: (+34) 91 556 35 03

 

Vous pouvez trouver une liste d’organisations dans les pays européens et des informations plus détaillées sur les procédures d’asile ici :

www.w2eu.info

http://w2eu.info/pritings.en.html – nombreuses informations utiles pour lorsque vous êtes en Espagne!

Pour plus d´information vous pouvez contacter:

email: vdesmigrants@gmail.com

blog facebook: voix des migrants

website : www.voixdesmigrants.com

Rapportez les décès et les violations de vos droits

Si une personne meurt dans votre bateau, ou si un bateau ne vous apporte pas secours en situation de détresse, vous pouvez contacter une organisation locale qui défend les migrants et demander que votre témoignage soit entendu, ou vous pouvez:

écrire à: info@watchmed.net

Nous souhaitons recueillir vos témoignages et condamner ces faits pour que cela n´arrive plus. Essayez de donner le maximum de détails que vous pouvez, et envoyez-nous les photos ou vidéos de la traversée. Votre identité ne sera pas révélée et votre témoignage restera anonyme.

 

Watch the med

voixdesmigrants

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s