Bozas and new tactics

05/12/2017: Between February 17-20th 2017, over 850 migrants crossed over the six-meter barbed wire fences into Ceuta. More than 1,100 people attempted to cross in January, but the majority were pushed back, as part of the violent practice of “hot deportations” being carried out by the EU. Many were injured during these attempts, but many also succeeded to boza, and now begin to fight another set of racist and repressive tactics enacted by EU states on the other side of the border.

Earlier this month, Morocco threatened the EU with relaxing its border controls, in protest of the decision of the EU to separate trade agreements between Morocco and Western Sahara, touching a very sensitive issue for Morocco. The passage of over 850 migrants in recent days to Europe is a result of these threats, showing how migrants are used as political hostages by Morocco. Continue reading

Advertisements

Boza et nouvelles tactiques 2017

05/03/2017: 
Entre le 17 et le 20 février 2017, plus de 850 migrants ont franchi les barrières de six mètres à Ceuta. En Janvier plus de 1 100 personnes ont tenté de passer les barrières, mais la majorité ont été repoussées, dans le cadre de la pratique violente des «expulsions chaudes» menées par l’UE. Beaucoup ont été blessés lors de ces tentatives, mais beaucoup ont également réussi à boza et commencent maintenant à se battre contre une autre série de tactiques racistes et répressives adoptées par les États de l’UE de l’autre côté de la frontière.


Plus tôt ce mois-ci, le Maroc a menacé l’UE de relâcher ses contrôles aux frontières, pour protester contre la décision de l’UE  de séparer les accords commerciaux entre le Maroc et le Sahara Occidental, touchant une question très sensible pour le Maroc. Le passage de plus de 850 migrants ces derniers jours à l’Europe est le résultat de ces menaces, montrant comment les migrants sont utilisés comme otages politiques par le Maroc.
L’UE augmente ses tactiques de répression et sa pression sur le Maroc. Les personnes capturées par la Guardia Civil ont été ramenées au Maroc, arrêtées, puis mises dans des bus pour les déplacements forcés vers les villes du sud. Une femme vivant à Tanger a déclaré qu’elle avait été expulsée avec force vers le sud de Casablanca, malgré les documents de régularisation. Dans les camps autour de Nador et à Tanger, il y a eu des raids, des destructions et des arrestations répétées au cours des dernières semaines. Continue reading

Commémoration du 6 février 2014

06/02/2017:Au début de cette année, le tribunal espagnol a ordonné la réouverture des enquêtes sur les meurtres commis par la police des frontières espagnole Guardia Civil à Tarajal, sur la plage de Ceuta, qui a eu lieu le 6 février 2014.

Ce jour-là, lorsqu’un groupe d’environ 400 migrants ont tenté de nager à travers la frontière à Ceuta, la Guardia Civil a riposté avec des matraques, des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes. Au moins 15 personnes ont été tuées et beaucoup d’autres ont été grièvement blessées. Au moins 23 personnes qui ont atteint les côtes de l’Espagne ont été expulsées vers le Maroc sans avoir le droit de demander l’asile. Depuis lors, l’Espagne a adopté une loi permettant à sa police des frontières de refuser aux gens la possibilité de demander l’asile. Continue reading

Résume non exhaustif janvier 2017

La guerre contre les migrants menée par le Maroc et l’UE à la frontière Maroc/Espagne a fait en ce début d’année nettement plus de blessé(e)s ,mort(e)s et de disparu(e)s. Suite à la répression intense de la police marocaine dans les villes, les camps et les forets du Nord du Maroc beaucoup de migrant(e)s essayent dans la précipitation de traverser la frontière, ce qui amènent de graves accidents parfois mortels.

La police,l’armée,les frontières tuent !

A bas l’Europforteresse

01/01/2017

Malaga

Premier convoi de l’année

52 Boza

http://cadenaser.com/emisora/2017/01/01/ser_malaga/1483274283_587119.html

Famara

13 Boza

http://www.lavozdelanzarote.com/articulo/sucesos/llega-patera-catorce-inmigrantes-playa-famara/20170101100039113130.html

Ceuta

Premier tentative de l’année par 1100 migrants,

Premier retour à chaud de l’année de 104 migrants

Les deux premiers morts de l’année Continue reading

Résumé succinct pour septembre 2016 des passages par terre ou par mer, et de la répression aux frontières Europe/Maroc.

En septembre toujours autant de tentatives de passage par mer ou par
terre du Maroc vers l’Espagne
A noter :
-De plus en plus de Maghrébins (Algérie ou Maroc) tentent le passage
-Deux attaques de grillages : un premier à Melilla avec 100 Bozas, un deuxième à Ceuta par plus de 200 personnes. A Ceuta répression féroce de la police marocaine et espagnole, des renvois “à chaud”, beaucoup de blessés graves, des déportations vers le Sud du Maroc…..et 4 boza
-Énormément de “pateras” qui tentent le passage, le compte est parfois difficile à faire. De plus en plus de Boza, et aussi de plus en plus de “pateras” interceptées par la Marine marocaine.
-Des questions se posent sur le sort des migrants arrivant sur les côtes Espagnoles : régulièrement les médias font allusion à des « interceptions » plutôt qu’à des « sauvetages », et certaines associations dénoncent des détentions de migrants dés leur arrivée.

Juillet et aôut 2016
1000 Boza sur la côte d’andalouse
17 patera à Almeria, 353 Boza
http://www.eldiario.es/andalucia/inmigrantes-llegado-costas-andaluzas-agosto_0_553995250.html

01/09/2016
Malaga
52 migrants laissés sans soins et arrêtés par la police à leur arrivée
Entrefronteras heeft 3 nieuwe foto’s toegevoegd.
· Continue reading

Summary for September 2016 of crossings by sea and land and repression at the border between Morocco and Europe.

 

Brief summary for September 2016 of crossings by sea and land and repression at the border between Morocco and Europe.

In September, there were still many attempts to cross by sea or land from Morocco towards Spain.
Note:
-More and more Maghrebians (Algerians and Moroccans) try to cross.
-Two attacks at the fences: the first one in Melilla with 100 Bozas, the second in Ceuta with more than 200 people. In Ceuta they were met by heavy repression by Moroccan and Spanish police, pushbacks, many were seriously injured and deported to the south of Morocco. 4 people bozaed.
-A high number of “pateras” try to cross, it is often difficult to know the exact number. There are more and more bozas, but also more and more travellers intercepted by the Moroccan marine.
-Some questions arise about the faith of migrants arriving at the Spanish coasts: Some associations denounce detention of migrants upon their arrivals. At the same time medias present interceptions as “rescue operations”.

July and August 2016
1000 bozas at the Andalusian coast.
17 pateras to Almeria, 353 Boza
http://www.eldiario.es/andalucia/inmigrantes-llegado-costas-andaluzas-agosto_0_553995250.html

01/09/2016
Malaga
52 migrants left without care and arrested by the police upon their arrival.
Entrefronteras has added three new photos Continue reading

Ceuta: 25/12/2015: 185 Boza, 2 deaths, many injured

The night of the 25/12/2015 several hundred migrants tried to enter Ceuta by jumping the fence or by swimming. According to mainstream media, 200 tried to jump the fences while another 200 tried to enter by the sea.
Mainstream media said 185 managed to enter Ceuta, many of them got injured by the barbed wire. Twelve of them have been hospitalised and are in a very bad condition. It seems like the attempts to enter are met with extreme violence. Continue reading

Ceuta: 185 Boza, des morts, des blessés

La nuit du 25/12/2015 plusieurs centaines de migrants ont essayé d’atteindre Ceuta en attaquant les barrières ou/et à la nage

Selon certaines mainstream media 200 ont essayé de sauter les grillages et 200 autres de rejoindre Ceuta par la mer.

Selon certains mainstream media 185 ont atteint Ceuta dont beaucoup blessés par les barbelés. Douze ont été hospitalisés dans des états graves.Ils semblent que ces tentatives de passages se sont passés dans une extrême violence.

Selon le gouvernement marocain plus de cent ont été refoulés vers le Maroc. Continue reading

Routine of persecution – The unbearable conditions of sub-Saharan migrants in the north of Morocco

Due to the dramatic situation at the eastern external borders of the EU,the Moroccan-Spanish setting tends to be eclipsed. But West and Central African migrants in the north of Morocco still suffer oppression and racist violence on their way to Europe. Continue reading

Routine de persécution – Les conditions insupportables des migrants subsahariens dans le nord du Maroc

En raison de la situation dramatique aux frontières extérieures orientales de l’UE,la situation hispano-marocaine a tendance à être éclipsé. Pourtant,des migrants d’Afrique centrale et de l’ouest continuent à subir dans le nord du Maroc l’oppression et la violence raciste sur leur chemin vers l’Europe.

Continue reading

November 2015: Boza, push back, Deaths

Non-exhaustive summary

In November several migrant  died  by drowning, when climbing fences, during the police assault or by the Forces Auxiliaires. Migration pressure remains permanently present, despite the repression, the raids, deportations to deter migrant (s) of the northern border of Morocco. The migrant (s) are seeking new ways to reach Europe. These paths become increasingly dangerous, which cause more deaths. Fortunately some (s) still manage to reach their goals. Continue reading

Novembre 2015: Boza, Push back, Morts

Résumé non exhaustif

En ce mois de Novembre plusieurs migrant(e)s sont décédé(e)s noyé(e)s, lors de l’escalade des grillages, lors d’assault de la police ou des forces auxiliaires. La pression migratoire reste irrémédiablement présente, malgré la répression, les rafles, les déportations pour éloigner les migrant(e)s de la frontière Nord du Maroc. Les migrant(e)s cherchent de nouvelles voies pour atteindre l’Europe . Ces chemins deviennent de plus en plus dangereux, ce qui provoquent de plus en plus de décès. Heureusement certain(e)s réussissent à atteindre malgré tout leurs objectifs.

01/11 Ceuta
Enterrement d’un deuxième migrant cette semaine: Identité inconnue
http://www.ceutaldia.com/content/view/109885/63/ Continue reading

Nouveaux assassinats à la frontière Maroc/Espagne à Fnideq (Ceuta/Nord du Maroc)

Suite à une nouvelle rafle dans les abris de migrant(e)s par les forces auxiliaires Marocaines à Castillejos/Fnideq près de Ceuta, deux jeunes Camerounais sont morts asphyxiés ou brûlés selon les sources d’informations, ce 30 novembre 2015. 
.
« Selon l’ONG espagnole ]Caminando Fronteras] , les forces auxiliaires ont entamé hier (lundi 30 novembre) vers 10h30 une opération visant à déloger des subsahariens qui s’étaient réfugiés dans les grottes situées derrière l’hôtel Ibis à quelques mètres de la frontière avec Ceuta. Toujours selon l’ONG, les forces de l’ordre ont allumé un feu pour tenter de déloger les migrants des grottes.

Continue reading

New deaths at the Spanish-Moroccan border in Fnideq (Ceuta, Northern Morocco)

Following another raid by the Moroccan auxiliary in the shelters of migrants in Castillejos/Fnideq near Ceuta, two young Cameroonians died from suffocation or burns, according to reports (30 Nov 2015). 
‘According to the Spanish NGO Caminando Fronteras, yesterday (Monday 30 Nov) around 10:30 the auxiliary forces started an operation to dislodge Sub-Saharan migrants who had taken refuge in the caves situated behind the hotel Ibis close to the border with Ceuta. According to the NGOs, the authorities lit a fire to try to dislodge the migrants from the caves.

The EU-Spanish-Moroccan cooperation kills: Mass arrests, deportations and two new deaths! The forgotten dead!

3carte-octobre-2015

Since 3rd October 2015, the night when 200 migrants attempted to cross the fences in Ceuta and 87 succeeded to do so, several other attempts where made by hundreds of migrants. Afterwards, Morocco increased the military presence and border security measures at the fences.

On 9th October 2015, a Cameroonian and a Guinean migrant died during their attempt to cross the border. The two persons were on a boat which tried to enter Ceuta in the morning of 9th October. However, they were intercepted by the Moroccan Royal Marine, were severely beaten and subsequently died. A dozen of other persons present on the boat and therefore witnesses to these facts, were put in a van, locked in it for 12 hours and subsequently taken to the Fnideq police station. http://cadenaser.com/ser/2015/10/09/internacional/1444425919_850628.html

During these days, all the attempts to cross the border were suppressed with the use of extreme violence by the Moroccan Gendarmerie and the Moroccan Auxiliary Forces. All migrants who attempted to cross the border were violently arrested and taken to Southern Morocco in buses. http://elfarodigital.es/ceuta/politica/171899-marruecos-se-blinda-tras-el-cuarto-intento-de-entrada-consecutivo.html#

Simultaneously, the forests and camps around Ceuta were raided. Hundreds of migrants were arrested and taken to the South of Morocco in buses, the Moroccan forces used extreme violence during these arrests and caused many injuries. All the belongings in the forest camps were burnt or destroyed. Some groups of migrants were left in the desert, others taken to the outskirts of Southern cities. Continue reading

About the efficacity of the borders: 87 Bozas in Ceuta and 400 Bozas in pateras in two days!

The 3rd of october, 200 migrants tried to climb the fences in Ceuta. 87 of them managed to climb the fences and to reach Ceuta by swimming. 13 of them were wounded and transported to hospital. Here is a full article with photos (in Spanish)
On the Moroccan side, there were really lots of migrants who tried to cross who had to suffer from serious violence by the Moroccan police. There were many ambulances on the Moroccan side which went back and forth.

Continue reading

De l’efficacité des fermetures des frontières : En deux jours 86 Boza à Ceuta + plus de 400 Bozas dans des bateaux gonflables

Ce 03/10 /2015 200 migrants ont tenté d’escalader les grillages à Ceuta. 87 d’entre eux ont réussis à grimper les grillages et à atteindre Ceuta à la nage. Treize d’entre eux ont été blessés et ont été amenés à l’hôpital.  Voilà un article complet en esp et photos

Pour rappel 06 février 2016 date de commémoration de l’assassinat le 06/02/2014 de migrants qui tentaient le meme passage à Ceuta dans les memes conditions.

Du côté Marocain vraisemblablement beaucoup des migrants qui tentaient le passage ont subit de graves violences par la police Marocaine. Il y avait du côté Marocain beaucoup d’ambulances qui faisaient des allez retour.
Suite à cette tentative de passage la police Marocaine effectue des ratissages des forêts autour de Ceuta et à Boukhalef (Tanger), ainsi qu’à Nador. On nous annonce des bus d’arrestation sur place pour évacuer les migrants arrêtés .
La gendarmerie annonce suite à cet assault un renforcement de la sécurité aux frontières! Continue reading

Mise-à-jour de la frontière: au moins 5 morts

Ces derniers jours, la situation à la frontière européenne-marocaine est des plus catastrophique. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort dimanche dernier : selon les chiffres officiels, quatre migrants subsahariens se sont noyés en tentant de nager pour rejoidre Ceuta (Une ONG locale évoque 8 Décès : 4 confirmés et quatre personnes disparues. Elle parle également d’une autre petite embarcation qui n’a pas été secourue). Le même jour, un migrant marocain meurt asphyxié dans le coffre de la voiture de son frère, sur le ferry pour Almeria.

Nous sommes tristes et furieux. L’ Europe forteresse a à nouveau tué cinq personnes, et blessés bien plus encore!

Chaque nuit, les gens essaient de traverser la méditerranée, à la recherche d’une vie meilleure, et se heurtent à une répression impitoyable. Continue reading