Boza et nouvelles tactiques 2017

05/03/2017: 
Entre le 17 et le 20 février 2017, plus de 850 migrants ont franchi les barrières de six mètres à Ceuta. En Janvier plus de 1 100 personnes ont tenté de passer les barrières, mais la majorité ont été repoussées, dans le cadre de la pratique violente des «expulsions chaudes» menées par l’UE. Beaucoup ont été blessés lors de ces tentatives, mais beaucoup ont également réussi à boza et commencent maintenant à se battre contre une autre série de tactiques racistes et répressives adoptées par les États de l’UE de l’autre côté de la frontière.


Plus tôt ce mois-ci, le Maroc a menacé l’UE de relâcher ses contrôles aux frontières, pour protester contre la décision de l’UE  de séparer les accords commerciaux entre le Maroc et le Sahara Occidental, touchant une question très sensible pour le Maroc. Le passage de plus de 850 migrants ces derniers jours à l’Europe est le résultat de ces menaces, montrant comment les migrants sont utilisés comme otages politiques par le Maroc.
L’UE augmente ses tactiques de répression et sa pression sur le Maroc. Les personnes capturées par la Guardia Civil ont été ramenées au Maroc, arrêtées, puis mises dans des bus pour les déplacements forcés vers les villes du sud. Une femme vivant à Tanger a déclaré qu’elle avait été expulsée avec force vers le sud de Casablanca, malgré les documents de régularisation. Dans les camps autour de Nador et à Tanger, il y a eu des raids, des destructions et des arrestations répétées au cours des dernières semaines. Continue reading

Routine de persécution – Les conditions insupportables des migrants subsahariens dans le nord du Maroc

En raison de la situation dramatique aux frontières extérieures orientales de l’UE,la situation hispano-marocaine a tendance à être éclipsé. Pourtant,des migrants d’Afrique centrale et de l’ouest continuent à subir dans le nord du Maroc l’oppression et la violence raciste sur leur chemin vers l’Europe.

Continue reading

Novembre 2015: Boza, Push back, Morts

Résumé non exhaustif

En ce mois de Novembre plusieurs migrant(e)s sont décédé(e)s noyé(e)s, lors de l’escalade des grillages, lors d’assault de la police ou des forces auxiliaires. La pression migratoire reste irrémédiablement présente, malgré la répression, les rafles, les déportations pour éloigner les migrant(e)s de la frontière Nord du Maroc. Les migrant(e)s cherchent de nouvelles voies pour atteindre l’Europe . Ces chemins deviennent de plus en plus dangereux, ce qui provoquent de plus en plus de décès. Heureusement certain(e)s réussissent à atteindre malgré tout leurs objectifs.

01/11 Ceuta
Enterrement d’un deuxième migrant cette semaine: Identité inconnue
http://www.ceutaldia.com/content/view/109885/63/ Continue reading

Résumé non exhaustif des passages,refoulements et morts aux frontières Maroc/Espagne Septembre/Octobre 2015

Ces deux mois ont été caractérisés par une lutte des migrants et des passages fréquents en bateau ou en escaladant toujours les grillages à Ceuta et Melilla. Le gouvernement marocain au service de l’Europe répond à ces passages par une répression intense dans les forêts et les villes aux frontières, et par la déportation de nombre de migrants vers le Sud du Maroc. On doit aussi constater des refoulements illégaux de plus en plus fréquents de “pateras” par Salvamento Maritimo et Frontex, et le transfert de ces pateras à la Marine Marocaines. Les migrants arretés ainsi sont également déportés vers des villes dans le Sud du Maroc. La fermeture des frontières et la répression qui l’accompagne rend les routes de migrations de plus en plus dangereuses et a comme conséquence des décès “accidentelles” d’après les autorités lors de refoulements violents ou suite à des défaillances des services de secours !

02/09/2015:Ceuta
13 Boza: Wellcome!
http://www.20minutos.es/noticia/2546235/0/desembarcan-13-subsaharianos-dos-ceilandeses-costa-centro-ceuta/ Continue reading

Appel a toutes les personnes touchées par la guerre menée par l’Union Européenne contre les Migrant(e)s et Réfugié(es)

Engl Sp Arabic

Appel a toutes les personnes touchées par la guerre menée par l’Union Européenne contre les Migrant(e)s et Réfugié(es)

Le 6 février 2014, des centaines de migrant(e)s essayent, dans une action collective, de surmonter la frontière de l’enclave espagnole, Ceuta, par la mer. La Guardia Civil espagnole, en réaction à la tentative d’entrer sur le territoire de l’UE, tira sur les gens qui traversaient à la nage, avec des balles de caoutchouc et avec des gaz lacrymogènes.

Des policiers marocains, soutenus par des racistes autochtones, participèrent aussi à la chasse meurtrière. 15 personnes ont été officiellement tué(e)s et 50 d’entre elles ont été portées disparues! Depuis lors des milliers d’autres ont été tué(e)s , blessé(e)s à la frontière ou refoulé(e)s illégalement vers le Maroc.

Un an après les assassinats – qui s’ajoutent à d’autres qui ont causé la mort et la disparition de migrant(e)s – nous, demandons aux états membres de l’Union Européenne de respecter les droits fondamentaux qui doivent être garantis pour chaque personne dans le monde et pas uniquement aux citoyens occidentaux. Continue reading