Novembre 2016.Les frontiéres tuent.

Après le saut à Ceuta ou plus de  200 bozas ont franchis les frontières le 31/10/2016, le répression règne. Et pourtant les frontières ne sont pas infranchissable comme espère l’UE et le Maroc. Nombre de pateras sont arrivés ce mois en Espagne. Et plusieurs sont morts ou gravement blessés lors de leurs tentatives .
Les frontières tuent !

31/10
232 boza en un jour!
https://beatingborders.wordpress.com/2016/11/14/232-bozas-in-one-day/

01/11

Almeria
7 boza maghrebins
http://www.europapress.es/andalucia/almeria-00350/noticia-llegan-puerto-almeria-siete-varones-magrebies-rescatados-buen-estado-salud-20161101193853.html

REPRESSION
Association Marocaine des Droits Humains – Section Nador
22 uur ·
Les arrestations de migrants se poursuivent à nador. Le nombre a atteint une vingtaine qui ont été tous refoulés hier 1 novembre vers 17h 30 à bord d’un bus.

02/11

4 pateras secourus par Salvamento maritimo
SALVAMENTO MARÍTIMO Verified account ‏@salvamentogob 22h22 hours ago
4ª #patera rescatada por la Salvamar Mimosa a 12 millas de Cabo de Palos. 11 personas trasladadas hasta Cartagena
Continue reading

Juillet 2016: Résumé non exhaustif des frontières Maroc/Espagne

Toujours autant de candidats à l’exil tentent leur chance pour rejoindre l’Europe par le Maroc. Même si la majorité de ces voyageurs restent des subsaharien(ne)s, force est de constater que cette route migratoire par le détroit de Gibraltar est de plus en plus empruntée par des Maghrébins (Maroc et Algérie) ces mois.

Les répressions, les rafles et les « retours à chaud » par l’armée, la police et la marine Marocaine soutenues et financés par l’Europe et ici l’Espagne deviennent systématiques.

Des rafles ont eu lieu dans les forets de Melilla et Ceuta, des arrestations dans les grandes villes comme Tanger, Nador ou Oujda et encore : des expulsions vers l’Algérie !

Il semble que de plus en plus fréquemment des « pushback » sont réalisé par Salvamento Maritimo : Salvamento maritimo détecte un radeau ou un Zodiac et prévient la marine marocaine qui intercepte la patera, même si la patera se trouve dans des eaux Espagnoles (îles Alboran par exemple).

En ce mois de juillet au moins 7 personnes ont disparu dans la mer (2 corps ont été retrouvés), un homme est mort lors du passage des grillages. Rare sont les médias qui ont parlés de ces morts qui disparaissent dans l’oubli total.

L’Europforteresse militarisée continue sa guerre contre les migrants à toutes les frontières par « mesure de sécurité » disent ils! Les morts, les déplacés, les enfermements,les expulsions ne sont pour eux que des « dégâts collatéraux » à leur politique criminelle.

LES FRONTIÈRES TUENT

30/06

Motril

2 patera : 28+34 Boza

http://www.eldiario.es/sociedad/Llegan-inmigrantes-rescatados-millas-Ejido_0_532297788.html

Vidéo:https://www.facebook.com/salvamentomaritimo.es/videos/528272714025072/

01/07

Tarifa

10 Boza et une deuzième patera avec 10 migrants interceptés par la marine marocaine.

Helena Maleno Garzón@HelenaMaleno 24m24 minutes ago

#BOZAAA 10 PERSLNNES #TÁNGER #TARIFA #Patera con diez personas rescatada en el #Estrecho. Otra con once ha sido interceptada x Marruecos

Almeria

58 Boza Continue reading

Ceuta: 185 Boza, des morts, des blessés

La nuit du 25/12/2015 plusieurs centaines de migrants ont essayé d’atteindre Ceuta en attaquant les barrières ou/et à la nage

Selon certaines mainstream media 200 ont essayé de sauter les grillages et 200 autres de rejoindre Ceuta par la mer.

Selon certains mainstream media 185 ont atteint Ceuta dont beaucoup blessés par les barbelés. Douze ont été hospitalisés dans des états graves.Ils semblent que ces tentatives de passages se sont passés dans une extrême violence.

Selon le gouvernement marocain plus de cent ont été refoulés vers le Maroc. Continue reading

Novembre 2015: Boza, Push back, Morts

Résumé non exhaustif

En ce mois de Novembre plusieurs migrant(e)s sont décédé(e)s noyé(e)s, lors de l’escalade des grillages, lors d’assault de la police ou des forces auxiliaires. La pression migratoire reste irrémédiablement présente, malgré la répression, les rafles, les déportations pour éloigner les migrant(e)s de la frontière Nord du Maroc. Les migrant(e)s cherchent de nouvelles voies pour atteindre l’Europe . Ces chemins deviennent de plus en plus dangereux, ce qui provoquent de plus en plus de décès. Heureusement certain(e)s réussissent à atteindre malgré tout leurs objectifs.

01/11 Ceuta
Enterrement d’un deuxième migrant cette semaine: Identité inconnue
http://www.ceutaldia.com/content/view/109885/63/ Continue reading

Nouveaux assassinats à la frontière Maroc/Espagne à Fnideq (Ceuta/Nord du Maroc)

Suite à une nouvelle rafle dans les abris de migrant(e)s par les forces auxiliaires Marocaines à Castillejos/Fnideq près de Ceuta, deux jeunes Camerounais sont morts asphyxiés ou brûlés selon les sources d’informations, ce 30 novembre 2015. 
.
« Selon l’ONG espagnole ]Caminando Fronteras] , les forces auxiliaires ont entamé hier (lundi 30 novembre) vers 10h30 une opération visant à déloger des subsahariens qui s’étaient réfugiés dans les grottes situées derrière l’hôtel Ibis à quelques mètres de la frontière avec Ceuta. Toujours selon l’ONG, les forces de l’ordre ont allumé un feu pour tenter de déloger les migrants des grottes.

Continue reading

La coopération UE-Hispano-Marocaine assassine: Arrestations et déportations massives et deux nouveaux morts! Les morts oubliés!

3carte-octobre-2015

Depuis le 03/10/2015, nuit ou 200 migrants ont tenté le passage des barrières à Ceuta et ou 87 d’entre eux ont réussit, plusieurs autres tentatives ont eu lieu par des centaines de migrants. Depuis le Maroc a encore augmenté son dispositif militaire de sécurité de cette frontière et renforcé les grillages.

On apprend ce 09/10 que deux migrants, un Camerounais et un Guinéen sont mort lors de leur tentative de passage. Ces deux personnes étaient sur une embarcation le matin du 9 octobre 2015 qui tentait d’atteindre Ceuta et qui a été intercepté par la marine royale marocaine, et c’est là que les deux hommes ont été tabassés et sont ensuite morts.
Une vingtaine d’autres personnes présentes sur l’embarcation et donc témoin de ces faits auraient été mises dans une fourgonnette, enfermées pendant 12 heures puis emmenées à la gendarmerie de Fnideq. http://cadenaser.com/ser/2015/10/09/internacional/1444425919_850628.html

Toutes les tentatives de passage de ces jours ont été réprimées avec une violence extrême par la gendarmerie marocaine et ses forces auxiliaires.. Tous les migrants qui tentaient le passage ont été très violemment arrêtés et amenés dans des bus vers le sud du Maroc
http://elfarodigital.es/ceuta/politica/171899-marruecos-se-blinda-tras-el-cuarto-intento-de-entrada-consecutivo.html#

Dans le même temps les forets et camps autour de Ceuta (Castillego) ont été raflés. Continue reading

Mise-à-jour de la frontière: au moins 5 morts

Ces derniers jours, la situation à la frontière européenne-marocaine est des plus catastrophique. Au moins cinq personnes ont trouvé la mort dimanche dernier : selon les chiffres officiels, quatre migrants subsahariens se sont noyés en tentant de nager pour rejoidre Ceuta (Une ONG locale évoque 8 Décès : 4 confirmés et quatre personnes disparues. Elle parle également d’une autre petite embarcation qui n’a pas été secourue). Le même jour, un migrant marocain meurt asphyxié dans le coffre de la voiture de son frère, sur le ferry pour Almeria.

Nous sommes tristes et furieux. L’ Europe forteresse a à nouveau tué cinq personnes, et blessés bien plus encore!

Chaque nuit, les gens essaient de traverser la méditerranée, à la recherche d’une vie meilleure, et se heurtent à une répression impitoyable. Continue reading

Des dangers des frontières : Update 1/07/2015

Malgré une répression « renforcée » beaucoup de personnes essaient d’atteindre l’ Europe à partir du Maroc , caché(e)s dans des voitures, tentant d’escalader les grillages à Ceuta ou Melilla, ou par bateau (Depuis 2015 71 pateras avec 1260 migrants arrivés en Andalousie).

Ces tentatives de passage amènent parfois des drames humains, des blessés graves ou des disparitions qui souvent ne sont pas rapportés par les mainstreammedia ou par les autorités. Ainsi il n’est pas rare que certains nous alerte sur la disparition d’un migrant lors d’une tentative de passage. Des recherches avancées restent souvent vaines!
La répression organisée par le Maroc en collaboration avec l’Espagne et financée par l’Europe s’étend aux frontières par une militarisation importante,par des véritables rafles dans les forêts où les migrant(e)s se refugent, dans les Soukh et dans les villes où les migrant(e)s vivent. Continue reading

Déportations massives et assassines des migrants à Boukhalef: UPDATE

Depuis déjà plusieurs années des migrants, principalement subsahariens, ont trouvé refuge à Boukhalef, département près de Tanger. Certains y font leur vie, certains ont obtenu leur régularisation, d’autres sont de passage et sont accueillis par leur communauté en attendant de tenter leurs passages vers l’Europe.
Régulièrement les subsahariens  dans ce quartier se font harceler, parfois violemment par des Marocains du quartier ou d’ailleurs, imprégnés par des idéologies racistes .
Hier, le 01/07/2015 à nouveau plus de 200 policiers et militaires se sont déployés dans le quartier de Boukhalef, bien décidés à évacuer tous les “noirs”. Les forces de l’ordre ont quadrillé tout le quartier, faisait du porte à porte pour déloger tous ceux qui ressemblaient à des “subsahariens”. Sous le prétexte de déloger des squatteurs ( «Le respect de la propriété privée est garanti par la loi”) tous ont été amenés. Une majorité de ces “squatteurs” payaient bel et bien un “loyer” à celui qui prétendait être le propriétaire du lieu, le contrat étant bien souvent oral.
Les autorités ont utilisés des arguments caduc dans le but de nettoyer Boukhalef de ces migrants,de maintenir les sentiments racistes ambiants et de montrer à l’Europe qu’il continue à jouer les gardes frontières. 
Encore une fois cette violence à fait un mort et une personne gravement blessé.
500 personnes ont été arrêtées et déportées en bus vers des villes au sud du Maroc. D’autres sont parvenus à fuir et se retrouvent dans les forêts avoisinantes ou dans la medina de Tanger, ayant perdus tout leur bien et cherchant des endroits pour dormir.
Et un mot de M. Skakri de l’AMDH :
 
“L’évacuation ne va pas régler les problèmes car la majorité des immigrés, qui ont quitté le quartier en attendant que les autorités terminent l’opération, y retourneront faute de logement”
Voici le communiqué du GADEM sur la situation actuelle: Tanger – quartier Boukhalef : Opération d’évacuation discriminatoire contre les Noirs non ressortissants“.
Chronologie :

Continue reading

22 nouveaux assassinats par la forteresse Europe? 22/06/2015

Hier, Salvamento Maritimo a interrompu sa recherche d’un bateau avec
22  personnes qui étaient parties des environs de Alhoceima, après 2 jours
de recherches intenses avec bateaux et hélicoptères, de Tanger à
Alhoceima et de Tarifa à Almeria.
Nous craignons que les 22 personnes  ont perdu la vie sur la mer – 22
autres meurtres par la forteresse Europe?
Condoléances aux familles et rage contre les frontières.

Petite consolation: Plusieurs barques ont réussis ce voyage dangereux
vers l’Europe au cours des derniers jours.
Le 19 juin, 10 personnes ont été sauvées dans le détroit de Gibraltar,
et 5 personnes sont entrées à Ceuta par bateau.
Le 20 juin, 19 personnes d’origine nord-africaine ont été secourues et
ramenées à Motril, et 19 personnes d’origine subsaharienne ont gagné
leur BOZA à Almeria. Voici quelques photos du sauvetage:

Hier, une personne a été sauvée d’un dispositif flottant, au large de
la côte de Tarifa.

BOZA et Bienvenue en Europe!

Transnational Action Day in Tanger in memory of the victims of the Tarajal Tragedy

[En] Fr, Esp
This is just the beginning!

Transnational Action Day: Stop the War Against Migrants! On the 6th of February 2015 in Tanger, Morocco, as well as in different european countries, people were gathering to give a sign against the murderous border politics of the EU. conmemoration events take place In London, Berlin, Dusseldorf, Madrid, Barcelona and Tanger to remember the more than 15 people that have been killed by the spanish border police (Guardia Civil) exactly one year ago on the fence. For this reason more than 80 people come together in Tanger to lament the deaths of their comrades, amongst them many migrants who survived the attack of the Guardia Civil. Continue reading

Programme pour les actions du 6/7 Fevrier au Maroc ( Fr, Engl, Arabic)

Engl and arabic below

Programme pour les actions du 6/7 Février au Maroc:

  Vendredi, 6 Février

11.00h : Sit-in devant le consulat espagnol a Tanger

14.00 : Exposition des photos et ceremonie de commemoration – (Ibn Batouta, Iberia)

17.00 : Messe de la commemoration des victimes de la Plage de Tarajal (Église Catholique de Tanger)

  Samedi, 7 Fevrier

15.00 : Commemoration devant les grillages à Fnideq

Ces actions seront organisées par:

Continue reading

Appel a toutes les personnes touchées par la guerre menée par l’Union Européenne contre les Migrant(e)s et Réfugié(es)

Engl Sp Arabic

Appel a toutes les personnes touchées par la guerre menée par l’Union Européenne contre les Migrant(e)s et Réfugié(es)

Le 6 février 2014, des centaines de migrant(e)s essayent, dans une action collective, de surmonter la frontière de l’enclave espagnole, Ceuta, par la mer. La Guardia Civil espagnole, en réaction à la tentative d’entrer sur le territoire de l’UE, tira sur les gens qui traversaient à la nage, avec des balles de caoutchouc et avec des gaz lacrymogènes.

Des policiers marocains, soutenus par des racistes autochtones, participèrent aussi à la chasse meurtrière. 15 personnes ont été officiellement tué(e)s et 50 d’entre elles ont été portées disparues! Depuis lors des milliers d’autres ont été tué(e)s , blessé(e)s à la frontière ou refoulé(e)s illégalement vers le Maroc.

Un an après les assassinats – qui s’ajoutent à d’autres qui ont causé la mort et la disparition de migrant(e)s – nous, demandons aux états membres de l’Union Européenne de respecter les droits fondamentaux qui doivent être garantis pour chaque personne dans le monde et pas uniquement aux citoyens occidentaux. Continue reading

29 personnes mortes en haute mer

Un bateau comprenant 57 personnes à son bord, dont parmi elleux 9 enfants, a quitté le Maroc en direction de l’Espagne mercredi soir. Depuis jeudi matin, l’organisation espagnole de sauvetage en mer Salyamiento Maritima était à la recherche du bateau par avion et par bateau. Illes ont été alerté par l’alarme téléphonique Watch the Med, pour qui c’était le premier appel de détresse provenant du côté ouest de la Méditerranée. Le vendredi 5 décembre à 12h, illes ont enfin retrouvé le bateau. Une femme enceinte a pu être directement amené à l’hôpital par hélicoptère, mais pour 29 personnes, l’aide est arrivée trop tard. Huit des neufs enfants et 21 adultes sont morts à cause du froid et d’un jour et demi en mer. Vous pourrez trouver plus de détails  dans cet article (en espagnol). On ne peut imaginer à quel point il a pu être cruel pour les personnes sur le bateau quand la moitié du groupe mourrait lentement les un.e.s à côté des autres.

Nous voulons exprimer nos condoléances aux familles et ami.e.s des victimes.

Combien de personnes doivent mourrir sur ces frontières avant que l’Europe ne change ses dispositifs de contrôle des frontières meurtriers?

DETRUISONS LES FRONTIERES! STOP AUX MORTS EN MER!

40.000 migrants sont morts depuis l’année 2000

SDC12273

Cette photo d’un Zodiac cassé (un bateau gonflable que des migrants utilisent pour arriver en Europe) a été prise samedi après-midi le 27 Septembre sur la plage de Tanger. C’était juste après que la police avait arrêté de force un sit-in légal organisé pour protester contre les violences accélérées contre les migrants à Tanger.
Ceci est  un  exemple du fonctionnement de la politique des frontières  : Essayez d’arrêter le plus de migrants possible,  à n’importe quel prix, avant qu’ils arrivent en UE  réprimez les mouvements de protestation et étranglez les voix critiques.
Nous ne pouvons pas dire qui  étaient dans le Zodiac et ce qui s’est passé avec eux, mais nous pouvons imaginer le pire. La dernière fois qu’un nombre important de Zodiac ont été trouvés sur la côte autour de Tanger était après la nuit du 12 août, nuit durant laquelle un nombre important de migrants avaient réussit à traverser en Zodiac le détroit de Gibraltar et ou  nous avions estimé que 85 personnes (il n’y pas de chiffre officiel) se sont noyées entre Tanger et la ville espagnole Tarifa.. Continue reading

Décès en mer

Au cours de ces derniers jours plus de 1000 migrants ont réussi à
traverser l’Espagne dans de petits bateaux gonflables, depuis que
l’armée marocaine “a ouvert les eaux». Cela a été relevé dans toute la
presse  en Europe. Ils ont parlé de l’échec des contrôles aux frontières
et de l’envahissement de l’Europe. Ce qui semble moins important pour
eux est le nombre de personnes qui ont perdu la vie lors de ces
traversées en raison de mauvaises conditions météorologiques. 85
migrants sont morts lors de ces traversées! Nous n’avons pas encore
d’informations plus précises sur où et quand, et  dans quelles
circonstances. Mais nous essayons de comprendre cela, et nous mettrons à
jour le blog dès que nous en saurons plus.

Pour l’instant, nous envoyons nos pensées les plus fortes de solidarité,
et allons exprimer cette solidarité par toutes les manières possibles,
pour les victimes de ce régime meurtrier des politiques des frontières
de l’Europe ».

Seconde mort violente au cours d’un raid de police à Tangers en deux mois : les migrants se lèvent.


Le quatre décembre est un jour dont beaucoup se souviendont ici à Tangers. Un raid de la police dans la région de Doha Boukhalef a causé la mort violente de Cédric, un homme camerounais. Les détails précis concernant sa mort restent obscurs mais son corps portait les traces de blessures à la tête qui lui ont été fatales. Il a été porté sur deux kilomètre de Doha Boukhalef en direction du centre ville dans un manifesation spontanée de la communauté des migrants. Se levant et prenant les rues par centaines, les migrants ont marché pour demander l’arrêt de morts, en portant le corps de Cédric afin que sa ne soit pas ignorée.

Ils ont réussi, et les affrontements entre la police et les maroccains racistes pendant la manifestation ont permis à la ville de réaliser l’horreur de ce qu’il s’était passé et se passe dans leur propre ville.Quand la police des émeutes a bloqué la route, les migrants ont forcé le passage les uns après les autres, et la police les a pourchassé avec des pierres et la foule les a chargé. Plus d’un millier de jeunes hommes marocains se sont rassemblés pour regarder, et quelques groupes ont attaqué la marche avec des pierres à maintes reprise. Les migrants, des passants marocains et un chef de police ont été touchés par ces missiles. Continue reading